Quand je me suis intéressée à la spiritualité, j’avais la croyance que les choses allaient être plus facile pour moi, que j’allais tout le temps être heureuse, que j’allais nager dans le bonheur. J’ai entendu parler de la loi de l’attraction des guides, des anges, de l’intuition, de la mission de vie ect… des termes que je connaissais peu ou pas du tout. A travers cet article je te partage mon vécu, les pièges dans lesquels je suis tombée et ce que j’ai pu observer autour de moi.

Les anges et les guides

Quand j’ai appris que nous avons des guides, des anges qui veillent sur nous tout le temps, qu’on pouvait faire appel à eux et qu’ils n’attendaient qu’un signe de notre part pour nous aider, pour nous apporter des réponses ou pour nous éclairer, je me suis demandée mais pourquoi je n’ai pas eu cette information plus tôt ?! Bien entendu j’ai voulu savoir si c’était vrai et oui j’ai eu des réponses, des signes, des messages de leur part. C’est juste incroyable.

Là où je suis tombée dans le piège c’est que je me suis mise à chercher des signes partout, tout le temps, quand je leur demandais de m’aider. Je cherchais à analyser et parfois je sur-analysais quand je croyais que c’était un signe,  qu’est-ce qu’ils essayent de me dire ? Quel est le message ? Je ne prenais pas ma part de responsabilité. Quand je prenais des décisions ou faisais des choix je leur demandais de me confirmer si j’avais fait le bon choix ou non. Je me trouvais des excuses quand je n’y arrivais pas ou quand je ne passais pas à l’action, du style « non mais si j’ai pas de réponse ou s’il ne passait rien, c’est que mes guides me connaissent mieux que moi et me dirigent vers la meilleure voie ou solution pour moi ».  

En tout transparence, je ne passais pas toujours à l’action quand je devais le faire. C’est un peu difficile à avouer mais je croyais que mes guides allaient tout faire à ma place sans que je n’ai aucun effort à faire. J’étais impatiente et voulais des réponses ou un signe tout de suite. J’attendais qu’ils me répondent d’une certaine manière et ne voyait pas les messages (tout de suite) quand mes guides avaient décidé de me répondre autrement. Il m’arrivait parfois de m’agacer.

La loi de l’attraction

En ce qui concerne la loi de l’attraction, je trouve ça chouette de pouvoir attirer à soi ce que l’on veut. Je pensais donc que c’était hyper facile, qu’il suffisait de dire je veux telle chose et hop on me l’apportait presque sur un plateau. Bien sûr que la loi de l’attraction a déjà marché pour moi mais pas toujours. Conséquence j’étais frustrée et en colère je ne comprenais pas pourquoi cette fois-ci ma demande n’avait pas été entendu. Je sortais l’excuse comme je n’ai pas été précise ou je l’étais trop pour ma demande ou encore c’est parce que ce n’était pas pour moi tout simplement. Il y a doit sûrement avoir du vrai dans tout ça, mais je ne suis jamais demandée, si c’était le bon moment pour recevoir ce que je voulais, si j’étais vraiment prête à recevoir et si je faisais le nécessaire pour attirer à moi ce que je voulais.

C’est comme si je voulais déménager et attendais qu’un bon plan logement venait à moi sans avoir à fournir aucun effort.

Dans le fait d’attirer à soi ce que l’on attire il y a aussi de faire attention à nos mots, à nos pensées à nos émotions, comme si en s’autorisant à laisser exprimer le coté négatif, une catastrophe allait nous arriver dans la demi-heure qui suit. Résultat j’étais toujours dans le contrôle, je m’éloignais peu à peu de qui j’étais, je faisais en sorte d’être toujours positive. Je ne cherchais qu’à dire, ressentir ou vivre des choses positives pour être récompensée (bah oui parce qu’on attire ce qu’on le pense et on récolte ce que l’on sème non ?! ) forcément je faisais attention à tout. Je manquais de spontanéité. Je cherchais à étouffer le négatif quitte à mal me sentir dans mon corps. Je n’étais clairement plus dans l’instant présent.

Jusqu’au jour où je me suis rappelée que j’étais humaine et que je n’étais pas parfaite et que oui j’ai des moments où je ne suis pas bien, que je vois la vie parfois en noire, au fond, est-ce si mal de laisser exprimer notre part d’ombre ?

L’intuition

Aaaaah l’intuition, où l’on parle de développer son intuition. Je ne vais pas te mentir, j’ai moi-même chercher à développer mon intuition, j’ai commencé à me tirer les cartes avec des oracles et là encore j’ai lu tout plein de trucs, je ne vais pas revenir dessus, j’en parle brièvement ici. Je vois beaucoup de personnes être frustrée parce qu’elles n’arrivent pas à développer leur intuition comme elles le voudraient ou plutôt être comme les autres, c’est-à-dire à entendre leur message de leur guide ou encore à voir.

Résultat elles se sentent nulle, se dévalorisent et elles se découragent. Si tu te trouves dans ce cas alors la suite devrait t’intéresser :

1) Nous sommes tous intuitifs, ton intuition c’est déjà manifesté à maintes reprises parfois sans même que tu t’en rendes comptes.

2) Tu t’attends à ce que ton intuition se manifeste d’une certaine manière avec des mots par exemple, et peut-être qu’elle se montre autrement (par les images, les ressentis, au toucher, dans les rêves) et tu penses qu’il ne se passe rien pour toi.

3) Tu n’as peut-être pas besoin de plus au niveau de ton intuition, tu as besoin de ce qu’il te faut là, à cet instant précis. Quand ton intuition aura besoin d’évoluer, de prendre plus de place, elle le fera d’elle-même sans que tu sois obligée de faire des tas de trucs.

Bien entendu continue à développer ton intuition, je dirais même à apprendre à écouter ton corps a y être attentive à ton corps, à tes besoins, à tes ressentis, à t’observer, cela te permettra d’être plus en connexion avec toi-même et donc à développer ton intuition.

Ne te sens pas obligée de méditer tous les jours uniquement pour développer ton intuition, fais-le parce que tu as envie ou en ressens le besoin. Ne te sens pas obligée non plus d’acheter des tas d’oracles, un pendule, si tu ne te sens pas prête ou attirée par ses outils. Fais-le quand TU auras décidée que c’est le bon moment pour toi.

Dernière chose, ca ne veut pas dire que tu n’entends rien, tu ne vois rien, tu ne ressens rien que l’autre est meilleur que toi. Et qui sais peut-être que ton âme a décidé que ton intuition sera plus discrète dans cette vie là.

Mission de vie

Qui ne sait jamais poser cette question : « quel es mon rôle ou ma mission sur terre ? ».  En farfouillant sur internet, je voyais qu’on parlait souvent de mission de vie. Comment la connaître, comment la vivre, comment s’y connecter  ect… Dans mes recherches j’avais l’impression que mission de vie = voie professionnelle, le métier pour lequel on est fait, alors que pas du tout.

Te dire que j’ai pas cherché à connaître ma mission de vie ça serai te mentir ouvertement. Ma mission est d’aider les autres à se sentir mieux.  Heu ouais mais c’est flou tout ça, est-ce que je serai payée pour ça ? Si oui vers quel métier me diriger ?  Il existe mille et une façons d’aider les autres. Je me posais tout un tas de questions. Je ne te cache pas d’avoir eu une légère déception je m’attendais à un truc de ouf, qu’on me dise que j’allais révolutionner le monde et être connue pour ça (si si je t’assure, j’exagère à peine).

Puis, je suis tombée sur cet article qui parlait de mission de vie et qu’il ne fallait pas s’attendre à quelque chose de révolutionnaire mais que cela pouvait être fonder une famille par exemple et ça n’a rien avoir avec trouver sa voie professionnelle.

Au fond je ne sais pas si cela a autant d’importance de connaître sa mission de vie, et si notre mission n’était tout simplement pas de vivre notre vie ? Si je ne connais pas ma mission de vie est-ce pour autant que je suis en train de rater ma mission sur terre ?

Encore une fois ne te compare pas aux autres, il n’y a pas de mission plus gratifiante ou meilleure qu’une autre.

 

S’intéresser à la spiritualité et y laisser plus de place dans sa vie c’est bien mais à condition de pas s’enfermer, de ne pas se rajouter des limites, de sentir étouffée, coincée, de se déconnecter ou de s’éloigner de notre véritable être et de chercher à tout contrôler. Vis ta spiritualité comme tu le sens, il n’y a aucune règle à suivre. Cela ne veut pas dire que tu ne fais pas tel rituel ou telle routine que tu n’es pas spirituelle.

J’ai pris conscience récemment, je ne vivais plus ma vie et j’ai laissé la (ma) spiritualité diriger ma vie, mais ça c’était avant 😉

J’espère que cet article t’a plu et t’a aidé. N’hésite pas à partager en commentaire ton retour t’expérience. Au plaisir d’échanger avec toi.