Consacrez-vous assez de temps pour vous ? Je ne parle pas du truc que vous faites une fois de temps en temps quand l’envie vous prend hein ?! Mais quelque chose que vous faites régulièrement et qui vous plaît ?!

Du temps pour les autres

On ne trouve toujours jamais le temps pour soi, pourtant on arrive facilement à dégager du temps pour les autres. Ne vous est-il pas déjà arrivé de recevoir une invitation à sortir plusieurs jours voire semaine à l’avance ? Comme cela nous fait plaisir qu’on ait pensé à nous. On dit oui tout de suite. Une fois le jour J on a plus envie, plus la motivation ou alors trop fatiguée. On se rend quand même à cette invitation en pensant que le weekend  prochain on prévoit de ne pas sortir. Sauf qu’entre temps on reçoit une invitation d’Annette qu’on ne pe peut pas refuser parce que ça fait longtemps que vous l’avez pas vu… Et on accepte son invitation.. Bref vous l’aurez compris. Un sacré cercle infernal !

Il nous arrive aussi d’accepter une invitation en disant oui alors qu’on pense non. Comme si refuser une invitation ne se faisait pas, ou alors on a  peur de vexer la personne, pire encore de peur qu’on ne vous invite plus parce que vous avez refuser une seule fois une invitation. On préfère dire oui comme ça on le temps de trouver une excuse pour refuser à la dernière minute. “Désolée, on pourra pas se voir aujourd’hui”. “J’ai mon chat qui est malade je l’emmène chez le véto” (mais j’ai pas de chat !!).

Du temps pour vous

N’ayez pas peur de refuser une invitation, dites tout simplement à la personne que ce jour là vous ne pouvez pas parce que vous aviez déjà réservé votre journée pour vous ! En vrai vous n’êtes même pas obligé de dire pourquoi vous ne pouvez pas. Dites seulement que vous n’êtes pas dispo ce jour là. On a cette fâcheuse habitude de se justifier quand on refuse une invitation. Perso, je préfère qu’on me dise non tout de suite au lieu qu’on annule à la dernière minute. On se fait une joie de voir Annette quand à la dernière minute on reçoit un texto disant :  “Désolée je vais devoir annulée, je me sens pas bien”. En vrai elle a la grosse flemme de sortir et préfère passer sa soirée devant Netflix, je ne lui en veut pas mais je préfère qu’elle me dise la vérité.

S’autoriser à prendre du temps pour soi, n’a rien de mal bien au contraire. Prendre du temps pour soi, permet de faire le point, d’écouter ses émotions, de laisser libre cours à sa créativité, à son imagination,  de se déconnecter du quotidien, de se ressourcer, de faire le plein d’énergie. De prendre le temps de faire quelque chose qu’on aime ou qu’on toujours envie de faire. L’occasion aussi d’en apprendre plus sur soi. Surtout de ne penser à nous rien qu’à nous (non ce n’est pas être égoïste).  Le fait de se consacrer du temps pour soi, va nous aider à élever notre énergie, à affronter le quotidien un peu plus facilement et accueillir les autres dans de meilleure condition.

Un rendez-vous avec vous-même

Je vous invite à trouver au moins une activité à faire une fois dans la semaine. Ca sera votre rendez-vous avec vous même ! Dans la mesure du possible choisissez le même jour de la semaine et le même horaire pour que cela devienne une habitude. Vous verrez qu’à force d’avoir des rendez-vous réguliers, vous serez pressée d’être au prochain rendez-vous  Il est bien évident que vous ne manquerez ce rendez-vous sous aucun prétexte (sauf si vous êtes clouée au lit). C’est vous qui choisissez le temps que vous voulez vous consacrez, 1h ? 2h . Très bien mais tenez-y vous en . Peu importe l’activité que ce soit une 1h de lecture ou 1h de basket. Le plus important c’est la RÉGULARITÉ.

De mon côté, je fais de la danse une fois par semaine, et tous les soirs je me consacre 1h de coloriage. Pas plus sinon je ferai du coloriage pendant des heures (oups). Si je prends le coloriage pour exemple. Mon cerveau comprend tout de suite qu’il est temps de lâcher prise et de me concentrer sur ce que je fais, dès que je commence à colorier. Je n’ai même pas besoin de me forcer pour me mettre dans ma bulle. Aucune distraction ne pourra me perturber. Je ne cherche pas à être parfaite dans ce que je fais,  juste a kiffer mon moment. Avec la régularité mon cerveau comprend que cette activité me procure du plaisir et me facilite la déconnexion… le temps d’un coloriage.

Ne soyez pas dur avec vous même si vous n’y arrivez pas. Si ce n’est pas parfait c’est pas grave on s’en fou. Kiffez pour vous pas pour les autres.